Qu'est ce que le mécanisme d'harmonisation des normes ?

La composante 2 du PIQAC prévoit le renforcement des institutions de l’infrastructure qualité et l’établissement d’un mécanisme de coordination des activités de normalisation et de la qualité au niveau régional. Un état des lieux des organismes et structures nationaux de normalisation existants dans chaque pays spécifiant leur cadre juridique, leur fonctionnement, leur organisation... a permis de cerner les problématiques et enjeux de la normalisation dans la région. Quels sont les objectifs de ce mécanisme ? La Stratégie pour l’harmonisation de la normalisation dans la sous-région d’Afrique centrale conçue dans le cadre du Groupe de Travail Technique d’harmonisation des normes (GTT/MRN), vise la création d’une organisation sous régionale pour l’harmonisation des normes en Afrique Centrale appelé CEMACNORM dont l’objectif  est de :
« Développer des normes communes aux pays signataires afin de promouvoir le commerce intra régional et international, de supprimer les obstacles techniques au commerce, d’améliorer la compétitivité des entreprises et d’assurer un haut niveau de sécurité et de qualité aux produits et services mis sur le marché. »
Quelles sont les activités de la CEMACNORM ? La CEMACNORM a deux missions principales :
  • L'organisation d'un système d’information entre les membres
  • Le développement des normes communes par et pour les membres, soit par l’harmonisation de normes existantes, soit par la reprise directe de normes, qu’elles soient nationales, régionales ou internationales.
  Les normes ainsi adoptées dans le cadre du mécanisme d'harmonisation des normes auront la dénomination « AC » pour Afrique Centrale.

CE PROGRAMME EST FINANCÉ PAR L'UNION EUROPÉENNE