Libreville le 18 Octobre 2018 - Le Programme Infrastructure Qualité pour l’Afrique Centrale, le PIQAC, a tenu la réunion de son 3ème Comité de Pilotage Régional conjoint avec le PRMN (le Programme de Restructuration et de Mise à Niveau de l’Afrique Centrale) à Libreville au Gabon. Ces deux programmes sont mis en œuvre par l’ONUDI et financés par l’Union européenne.
Au cours de la cérémonie d’ouverture du Comité, M. Yété, représentant de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, (CEMAC), a noté les avancés principales du PIQAC : “Une étape majeure a été franchie par le PIQAC en partenariat avec la CEMAC et la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale), grâce au développement d’une Politique Qualité Régionale adoptée par les Ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC) en février 2017 ». Il a également ajouté que cette étape mènerait bientôt à la mise en œuvre de cette politique au sein de la région dans son ensemble. (Pour plus d’information sur l’adoption des textes, cliquez sur : l'article sur l'adoption des textes. )
En parallèle de cette avancée, le PIQAC a également travaillé à la création de l’organisation régionale CEMACNORM. Cette dernière vise à l’harmonisation des normes dans la région d’Afrique Centrale, selon les régulations internationales.
« L’organisation régionale CEMACNORM est un organisme de coordination clef qui permettra de développer le commerce au niveau intra régional, grâce à l’harmonisation des normes, ainsi qu’à un niveau extra régional pour les entreprises de la région », a souligné M. Yété.
Comme le programme PIQAC a également pour objectif la sensibilisation à l’importance de l’Infrastructure Qualité dans la région, le Programme a soutenu le développement de textes officiels établissant le premier Prix Qualité Régional de l’Afrique Centrale, qui récompensera les petites, moyennes et grandes entreprises de la région qui mettent en place des systèmes de management de la qualité exemplaires au sein de la région, permettant par-là la sensibilisation du public et du secteur privé aux principes et pratiques de la qualité.
« Afin d’améliorer la protection des consommateurs, nous avons organisé des ateliers de sensibilisation dans les 7 pays bénéficiaires du programme, et formé des dirigeants d’entreprises et d’associations aux principes et pratiques de la qualité, ainsi qu’à la mise en place de systèmes de management de la qualité. Au total, plus de 1200 personnes ont pris part à ces ateliers ; c’est bien plus que ce que nous avions prévu. Nous allons continuer à organiser des sessions de formations jusqu’à la fin du Programme, ce qui nous permettra ainsi de dépasser de beaucoup nos premiers objectifs de sensibilisation », a affirmé M. Davila, manager du PIQAC.
Le Comité de Pilotage Régional était une opportunité pour les parties prenantes de se rencontrer, de discuter des avancées et réussites du programme durant l’année écoulée, ainsi que des besoins potentiels et activités à mettre en place dans une possible seconde phase du Programme.
M. Zurdo, représentant de l’Union européenne au Comité, a d’ailleurs déclaré : « Je félicite les différentes parties prenantes qui ont contribué au succès des programmes PRMN et PIQAC. Ces programmes sont des étapes clefs dans l’intégration économique et le développement de la sous-région d’Afrique Centrale », il a également ajouté « dans les mois à venir, une mission d’identification du 11 Fond de Développement Européen visitera les 7 pays bénéficiaires des deux Programmes, afin d’identifier les besoins de la sous-région, ce qui permettra de formuler une potentiel deuxième phase pour ces deux programmes. »
Le PIQAC sera mis en œuvre jusqu’à la fin du mois d’août 2018.

CE PROGRAMME EST FINANCÉ PAR L'UNION EUROPÉENNE