La Direction Générale de la lutte contre la pauvreté a organisé en partenariat avec le Programme Infrastructure Qualité de l’Afrique Centrale (PIQAC) un atelier de formation et de sensibilisation sur la qualité à la Chambre de Commerce de Libreville les 17 et 18 mai 2018.
L’objectif général de cet atelier de formation était d’informer et de sensibiliser les groupements associatifs membres de la Fédération Nationale des Transformateurs Agricoles du Gabon (FENATAG) sur les principes et pratiques de la qualité, afin d’améliorer la qualité de leurs produits et par conséquent de protéger le consommateur.
La première journée de l’atelier a permis aux associations membres de la FENATAG d’exposer leurs produits et de bénéficier des conseils pratiques et recommandations des experts des organisations parties prenantes de l’Infrastructure Qualité du Gabon, notamment l’Agence Gabonaise de la Sécurité Alimentaire (AGASA), la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) et l’Agence Gabonaise de Normalisation (AGANOR), qui ont pu apprécier les différents produits.
Au cours de cette journée d’échanges, de partage d’expérience mais aussi de vente des productions au public et aux participants à l’atelier, les associations ont en outre exprimé clairement leurs attentes en vue de l’amélioration de leurs produits. Ces dernières ont été en partie comblées lors de la deuxième journée de la rencontre axée sur la formation à travers les thématiques suivantes : l’importance et enjeux de la qualité, les risques alimentaires des produits de mauvaise qualité et solutions, le contrôle en laboratoire de la qualité des produits alimentaires, etc.
Au terme de l’atelier, les participants n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction par rapport aux enseignements reçus notamment le choix de la matière première qui doit être de bonne qualité pour un produit fini sain, sur l’hygiène alimentaire et sur les normes de qualité en matière de sécurité alimentaire. Pour l’une des participantes « la formation a été très enrichissante car elle nous a édifié sur la façon de transformer un produit. Il y a des techniques et des règles que l’on doit appliquer pour préserver la santé du consommateur ».
Les associations qui ont pris part à cet atelier pourront recevoir des attestations de participation utiles dans leur carrière pour le développement de leurs activités.   Notons que l’ouverture officielle de l’atelier a été  présidée par le Ministre des PME en charge de la lutte contre la pauvreté du Gabon en présence  d’autres membres du gouvernement et des représentants des partenaires au développement.
D’autres pays concernés par le PIQAC accueilleront prochainement dans ce même cadre des ateliers de sensibilisation sur la qualité, tel que la République Démocratique du Congo.

CE PROGRAMME EST FINANCÉ PAR L'UNION EUROPÉENNE